L'enfer, c'est les autres

Le cul béni.

Le cul béni. On en parle peu car on n’ose pas. On aurait l’impression de blasphémer. 

Il est si imprégné dans sa culture fanatique qu’on a l’impression qu’il est le messager direct de Dieu. Alors, même aux yeux d’un pur agnostique, une passion aussi incomensurée est impressionnante.

Capture d’écran 2016-05-01 à 21.22.37

Crédit : Alizée Tang-Taye

La bible lui suggère le respect de l’autre et l’acceptation. Dans la vie courante, pourtant, le cul béni s’étouffe à l’intérieur de son esprit étriqué. Le respect est en réalité à ses yeux un concept très relatif. Il l’applique uniquement à son cercle fermé. Quel pauvre pêcheur méritait son intérêt, après tout ? Quiconque n’adopte pas mode de vie similaire mérite un châtiment à la hauteur de son impertinence, PD et artistes y compris : on n’inverse pas les rôles si impunément. Pour le cul béni, l’ignorance est le meilleur des mépris. Si les écritures bibliques lui recommandent la tolérance, la réalité n’en est que moindre : pas de pitié pour les malfrats fornicateurs, qui, à l’approche de l’an 2020, ont osé consommer avant le mariage. Sa descendance, dotée de l’on ne peut plus original apparat serres-têtes/ chaussures bateau, est soumise à des règles de rigueur. Et d’isolation ? En tout cas, un avenir glorieux ne se constitue pas en fréquentant le gosse dont le père sent le whisky. Plein de principes, la tête bourrée de théories sur la bonne conduite et fier donateur à la soupe populaire, le cul béni évitera avec force et dégoût ce SDF croisé dans sa rue, qui, s’il avait davantage prié, n’en serait sans doute pas là. Là est tout le paradoxe du cul béni, prêcheur du partage : il ne donne qu’à ceux qui l’ont mérité.

 Etudier/Prier/Ne pas baiser : voilà donc combo gagnant des Sainte-Croix. Pourtant, aussi pieux soient Elizabeth et François, peuvent-ils aspirer à un avenir prometteur avec pour seule expérience de vie la joie d’un pèlerinage ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s