L'enfer, c'est les autres

Lobotomites

Il y a la culture de la mode, et puis, il y a surtout la mode de la culture.

C’est grisée par la fierté que Laura offrira à ses comparses une description détaillée de la dernière expo sur Oscar Wilde au Grand Palais, une analyse poussée de Juste de la Fin du Monde de Dollan, une critique argumentée de Rien ne s’oppose à la Nuit de De Vigan.

Laura n’est pas extrêmement sensible à l’art dans son sens le plus large, mais elle adore les citations d’Oscar, Dolan est tendance, et De Vigan a reçu des prix littéraires.

Et ça lui suffit.  Sa génération l’a convaincue que l’approche de la trentaine était l’âge où il fallait  faire une démonstration maîtrisée de soi-même.

 Il y a la personne que l’on est, ses incertitudes, ses centres d’intérêts pas tout à fait séduisants.

Puis, il y a la personne que l’on montre, son assurance, son goût pour l’art moderne, la littérature contemporaine, le Club Med Gym et d’autres domaines qui cultivent cette image d’être adapté– avec un corps et un esprit travaillés.

 Etrange coïncidence, la personne que l’on montre n’est qu’un pâle clone des autres personnes qui se montrent.

Elle est fan des mêmes réalisateurs tendances, des mêmes écrivains reconnus et des mêmes place to be.

Laura et l’ensemble des ses amis peuvent débattre des mêmes romans à la même table du même restaurant moche mais bien classé sur Le Bonbon en se donnant rendez-vous la prochaine fois à la même expo car ils ont les mêmes goûts. Quelle heureuse chance que d’être tous réunis par la même sensibilité ! Ou par la culture de la non-identité ?  

Balayées les questions fondamentales : pourquoi ne nous creusons pas plus profond ? Pourquoi suivons-nous aveuglement les tendances ? Pourquoi nous complaisons nous dans la similitude ? La réponse est que la question ne se pose pas : trop tâche lors d’un dîner débat.

Les masses sont les joyeuses réceptrices bobotisées d’une société marketée. Elles agissent en victimes consentantes de stratégies visant à fédérer, rassembler, lobotomiser.

C’est tellement plus drôle de connaître les mêmes sujets. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s