L'enfer, c'est les autres

Eloge du harcèlement à destination des générations à venir

Ce matin je me réveille vers 9 heures. Je ne me sens pas très bien dans ma peau aujourd’hui. J’ai un peu trop bu hier. La fatigue étiole ma confiance en moi. J’aurais bien mis une robe pour compenser, une qui me rend bonne et élancée. Mais je sais pas si je suis d’humeur à affronter des sifflements, les regards insistants toute la journée, les airs de défiance de vieilles femmes refaites parce que ma robe est trop courte, qu’elle me met trop en valeur, qu’elle est provocante. Avec cette robe à l’heure de pointe, que je ne vienne pas pleurer si on se frotte à moi dans le métro. Ma robe attisera le feu qui sommeille en tout homme, elle réveillera l’instinct animal intrinsèque propre au chromosome XY. Je vais mettre un jean. Il faut faire attention à ne pas provoquer les hommes, ce n’est pas de leur faute s’ils nous désirent ardemment, c’est la nature qui veut ça.

100 femmes dont des actrices, écrivaines, journalistes, « intellectuelles », ont signé une tribune défendant que la drague insistante, la galanterie ou une agression machiste ne sont pas des délits. C’est vrai quoi ! Ca dit que les hommes qui se frottent à moi sont victimes d’une grande misère sexuelle, que c’est pas leur faute à eux, c’est leurs hormones et leur pauvre misérable vie sans sexe qui les pousse. Je vais montrer ça à ma petite sœur qui a 21 ans et l’air d’en avoir 16. Je lui dirai laisse faire, leur seul tort c’est d’avoir touché ton genou, d’avoir frôlé tes fesses, t’avoir montré un bout de leur parties génitales, tu ne vas pas en faire un fromage, t’offusque pas pour si peu, t’en verras d’autres dans la vie. D’ailleurs, j’espère que tu te feras violer un jour, c’est un truc que toutes les femmes doivent expérimenter au moins une fois, comme ça elles peuvent montrer qu’on se remet du viol, comme Catherine Millet dont c’est le rêve. C’est rien un petit viol de rien du tout, on peut même jouir d’un viol selon sa comparse Brigitte Lahaie. C’est physique, on n’y peut rien, peut-être même qu’il y en a c’est comme ça qu’elles ont leur premier orgasme.

Ca peut même mener à de belles histoires d’amour parfois, un petit viol de rien du tout le soir dans un parking. Je lui dirai à ma fille, faut pas être puritaine, ton papa et moi on a joué au chat et à la souris nous aussi. Il a noyé mon répondeur de missives romantiques. « Tu suces salope », « t’es bonne je te veux », « t’aimes les faciales », c’était chaud entre nous, ça brûlait. Tout ça nous a mené à une belle romance, tu le vois bien puisque t’es là.

Donc n’hésite pas à aller boire des coups avec des mecs qui te harcèlent,  je lui dirai ça à ma fille, des fois qu’elle soit un peu coincée, pour pas qu’elle passe à côté d’une belle romance. D’ailleurs il ne faudra pas dire qu’ils te harcèlent. Dis seulement qu’ils t’importunent, comme Nadine dirait. Nadine elle conseille qu’au bout d’un moment si on t’importune trop, tu acceptes d’aller boire un coup avec ton harceleur, (ton importun, pardon !) parce que hop ça peut mener à une belle histoire. Penses-y ma chérie, toi qui veut absolument avoir un petit amoureux et qui est pas très jolie.

Tu sais, on est dans une société où on ne peut plus rien dire. Une société puritaine. Avant c’était une autre époque, les femmes n’étaient pas des harpies qui cherchaient à détruire l’honneur des hommes en se faisant passer pour des victimes. Laisse-toi importuner ma chérie, même s’il est 3 heures du matin dans une ruelle sombre et que l’homme est un peu ivre. Il a sûrement un peu trop bu juste pour se donner le courage de t’aborder. Il en va de la liberté sexuelle ma chérie, il en va de ton avenir amoureux. Rappelle-toi papa et maman comme ils se sont rencontrés !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s