Comment la littérature a progressivement fait mourir ma vie sociale.
L'art au service de la phobie sociale.

Comment la littérature a progressivement fait mourir ma vie sociale.

Je ne suis pas adepte du manichéisme. La vie est pleine de justes milieux, je le sais. Depuis que j’étudie la création littéraire, on me le répète d’ailleurs comme un sempiternel sermon : « La sociophobe, la vie est faite de demi-mesures, rappelle t’en lorsque tu écris». Lire la suite

Publicités
J’ai 25 ans, je ne veux pas d’enfants et tout va bien, merci.
Billets de mauvaise humeur

J’ai 25 ans, je ne veux pas d’enfants et tout va bien, merci.

J’ai 25 ans et je ne veux pas d’enfants. « Toujours pas ? », les gens me demandent avec un air interloqué. Puis, ils ajoutent : « ça viendra », pour me rassurer, mais aussi et surtout pour se rassurer. Rejeter la maternité, c’est violer la norme. Rejeter la maternité, c’est mépriser le bonheur supposé de ceux avec qui nous partageons notre vie quotidienne. Rejeter la maternité, ce n’est pas normal. Ne pas être mère, ne pas le vouloir, est considéré comme une transgression. Et toi, ça va sinon ? Moi ça va très bien, je vous assure. Et même si l’on suppose à celle qui ne veut pas enfanter un passif douloureux ou une défaillance physique, croyez-moi, ça va on ne peut mieux. Ne pas vouloir être mère ne relève pas nécessairement d’un traumatisme ou d’une soif de révolte. Tout le monde peut s’octroyer le droit de ne pas rendre la vie qu’on lui a donnée. Peu le font. Lire la suite

Le meunier hurlant
L'art au service de la phobie sociale.

Le meunier hurlant

Gunnar Huttunen vient s’installer dans un petit village de Finlande après un passif douloureux. Il y achète un moulin qu’il retape et dans lequel il s’installe. A première vue, les habitants apprécient ce personnage qui apporte gentillesse et nouveauté à ce petit bourg isolé. Sauf que, très vite, ils découvrent la faille du meunier : à chaque émotion intense ressentie, il part hurler dans les bois. Huttunen passe alors de nouveau voisin aimable à fou qu’il faut envoyer coute que coute à l’asile. Lire la suite

Le coach en séduction.
L'enfer, c'est les autres

Le coach en séduction.

Chaque époque voit émerger son lot de figures emblématiques qui marqueront les esprits pour des générations à venir. Créateurs d’inventions révolutionnaires, artistes, grands sportifs, icônes de beauté… Il y a ceux qui exploitent leur caractère extraordinaire pour apporter une pierre novatrice à l’édifice historique. Et puis, il y a les autres. Ces personnes, ni particulièrement … Lire la suite