L’Amant Double : pourquoi le gode ceinture ne suffit pas à faire de Ozon un féministe
L'art au service de la phobie sociale.

L’Amant Double : pourquoi le gode ceinture ne suffit pas à faire de Ozon un féministe

Chloé a mal au ventre depuis des années, un mal inguérissable, un mal qui vient de la tête, lui dit sa gynécologue.
Alors, elle va consulter un psychiatre. Elle lui raconte, pèle mêle : son rapport au désir, à l’apparence, le fait qu’elle aime, depuis l’adolescence, que les autres la regardent mais pas qu’ils la touchent. Le tout, avec une voix basse, très basse, monocorde. Fragile, Chloé est fragile. Lire la suite

Publicités