Pourquoi le féminisme ne devrait être une option pour personne.
L'enfer, c'est les autres

Pourquoi le féminisme ne devrait être une option pour personne.

La dernière fois,  au détour d’une conversation, après une énième banalité sexiste, l’envie m’est venue. Je me suis prise à énoncer mon intérêt pour la cause. « Toi, féministe ? », on m’a alors répondu avec un ton mi-méprisant, mi-incrédule. On a ajouté : « mais tu te maquilles, ton mec t’offre des trucs, et t’es … Lire la suite

L’Amant Double : pourquoi le gode ceinture ne suffit pas à faire de Ozon un féministe
L'art au service de la phobie sociale.

L’Amant Double : pourquoi le gode ceinture ne suffit pas à faire de Ozon un féministe

Chloé a mal au ventre depuis des années, un mal inguérissable, un mal qui vient de la tête, lui dit sa gynécologue.
Alors, elle va consulter un psychiatre. Elle lui raconte, pèle mêle : son rapport au désir, à l’apparence, le fait qu’elle aime, depuis l’adolescence, que les autres la regardent mais pas qu’ils la touchent. Le tout, avec une voix basse, très basse, monocorde. Fragile, Chloé est fragile. Lire la suite

J’ai 25 ans, je ne veux pas d’enfants et tout va bien, merci.
Billets de mauvaise humeur

J’ai 25 ans, je ne veux pas d’enfants et tout va bien, merci.

J’ai 25 ans et je ne veux pas d’enfants. « Toujours pas ? », les gens me demandent avec un air interloqué. Puis, ils ajoutent : « ça viendra », pour me rassurer, mais aussi et surtout pour se rassurer. Rejeter la maternité, c’est violer la norme. Rejeter la maternité, c’est mépriser le bonheur supposé de ceux avec qui nous partageons notre vie quotidienne. Rejeter la maternité, ce n’est pas normal. Ne pas être mère, ne pas le vouloir, est considéré comme une transgression. Et toi, ça va sinon ? Moi ça va très bien, je vous assure. Et même si l’on suppose à celle qui ne veut pas enfanter un passif douloureux ou une défaillance physique, croyez-moi, ça va on ne peut mieux. Ne pas vouloir être mère ne relève pas nécessairement d’un traumatisme ou d’une soif de révolte. Tout le monde peut s’octroyer le droit de ne pas rendre la vie qu’on lui a donnée. Peu le font. Lire la suite