Je vous assure, écrire n’est pas seulement une fantaisie
L'art au service de la phobie sociale.

Je vous assure, écrire n’est pas seulement une fantaisie

Il est des tas de questions dont on pense qu’elles définissent un être tout entier. Il y a celle, mécanique, que les gens posent à la première rencontre : « et toi, tu fais quoi dans la vie ? ». Lire la suite

Publicités
Comment la littérature a progressivement fait mourir ma vie sociale.
L'art au service de la phobie sociale.

Comment la littérature a progressivement fait mourir ma vie sociale.

Je ne suis pas adepte du manichéisme. La vie est pleine de justes milieux, je le sais. Depuis que j’étudie la création littéraire, on me le répète d’ailleurs comme un sempiternel sermon : « La sociophobe, la vie est faite de demi-mesures, rappelle t’en lorsque tu écris». Lire la suite

Le meunier hurlant
L'art au service de la phobie sociale.

Le meunier hurlant

Gunnar Huttunen vient s’installer dans un petit village de Finlande après un passif douloureux. Il y achète un moulin qu’il retape et dans lequel il s’installe. A première vue, les habitants apprécient ce personnage qui apporte gentillesse et nouveauté à ce petit bourg isolé. Sauf que, très vite, ils découvrent la faille du meunier : à chaque émotion intense ressentie, il part hurler dans les bois. Huttunen passe alors de nouveau voisin aimable à fou qu’il faut envoyer coute que coute à l’asile. Lire la suite